Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 16:47
La loi du silence de Anita Terpstra

Quatrième de couverture:

Alma Meester, son mari Linc et leurs enfants Iris et Sander semblent être une famille heureuse. Tout bascule lorsque Sander, âgé de onze ans, disparaît avec un petit camarade lors d’une colonie de vacances. Le corps de ce dernier est retrouvé, mais Sander, lui, semble s’être évaporé dans la nature.
Cinq ans plus tard, un jeune homme se signale à un poste de police en Allemagne. Il affirme être Sander, le garçon disparu des années plus tôt. Fous de joie, Alma et Linc peuvent à nouveau serrer leur fils dans leurs bras. Pourtant les retrouvailles sont loin d’être parfaites, et la famille commence à douter. Sander est-il vraiment celui qu’il prétend être? Lui qui a toujours été un garçon étrange, au comportement parfois malsain, n’est plus tout à fait le même… Pour le savoir, ils devront se replonger dans un passé qu’ils préféreraient oublier. Qu’est-il réellement arrivé pendant la colonie de vacances?

 

 

Le résumé évoquant la disparition d'un jeune homme qui réapparait après avoir disparu pendant quelques années m'a intrigué. Je n'étais pas au bout de mes surprises. En effet, on s'attend à une simple histoire de disparition et pas du tout. L'auteur nous met sur la mauvaise piste et le suspens est à son comble du début à la fin. De plus, il y a une part de psychologie dans ce roman donc vous vous doutez que cela ne pouvait que me plaire.

 

 

Sander, le garçon disparut réapparait quelques années plus tard. Alors que tout ses proches devraient être fou de joie, tout ne va pas se passer comme prévu. J'ai eu l'impression de regarder un film tellement j'étais plongé dans l'histoire. J'ai trouvé que c'était vraiment bien écrit.

 

 

Les personnages quant à eux m'ont extrêmement plû. Que ce soit Alma, la mère de famille qui a toujours gardé espoir que son fils réapparaisse un jour, Linc, le père qui vit très mal et se sent coupable de la disparition de son fils ou Iris, la soeur de Sander qui veut paraître forte en toute circonstance. Finalement, malgré leurs caractères très différents, on arrive à se mettre à leurs places et à les comprendre.

 

 

Vous l'avez compris, ce livre est un presque coup de coeur. Les cinquantes premières pages que j'ai trouvé un peu longues par moment lui ont fait perdre sa mention. Rassurez-vous, c'est vite oublié.

Je vous conseille ce thriller si vous aimez les romans prenant. Une fois commencé, vous ne pourrez plus vous arrêter ! (Notez en plus que la couverture est très jolie... si avec tout ça vous ne le lisez pas , vous loupez quelque chose !)

 

Ma note : 19/20

Repost 0
Published by de-pages-en-pages
commenter cet article
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 19:54
Une question d'harmonie de Bérengère de Chocqueuse

Quatrième de couverture :

Elle aime sortir avec ses amis, passer des week-end chez ses parents, poursuit ses études d'histoire de l'art en se demandant quand même régulièrement ce qu'elle va bien pouvoir faire de sa vie.
Lui est un musicien de l'orchestre national de France, aime s'enfermer dans son appartement en tête à tête avec sa contre basse, ses parents ont quitté ce monde depuis de nombreuses années et il revit chaque jour le chagrin de son amour perdu.
Elle essaie d'en savoir plus sur lui à chacun de leurs rendez-vous.
Il garde close la porte de son cœur et pourtant il ne manquerait aucun de leurs rendez-vous.
Elle, c'est Julia, elle a 25 ans.
Lui, c'est Paul, il en a 80.
L'harmonie n'est pas une question d'âge mais de rencontre, et voici l'histoire d'amitié fabuleuse entre deux êtres que plus d'un demi siècle sépare mais qui ont tellement à apprendre l'un de l'au
tre...

 

 

J'ai reçu ce livre sorti en Avril 2016 par surprise grâce aux éditions Belfond. Je crois qu'ils ont bien cerné mes goûts car dès que j'ai le résumé de ce livre que je ne connaissais absolument pas, j'ai eu une folle envie de le lire. Il s'agit en effet d'une amitié qui va se créer entre un vieil homme et une jeune femme.

 

L'auteur alterne donc les points de vues de nos deux personnages à chaque chapitre. Cela nous permet de découvrir nos protagonistes un peu plus en profondeur. J'ai apprécié Julia que j'ai trouvé pétillante, même si je n'ai pas toujours apprécié son comportement un peu trop intrusif. Je me suis également énormement attaché à Paul , le vieil homme qui a une passion débordante pour la musique. A travers son passé et son expérience, il nous fait prendre conscience qu'il faut vivre ses rêves et profiter de sa jeunesse pendant que nous le pouvons encore. J'ai trouvé certains passages extrêmement beaux et touchants.

 

L'amitié qui se créee entre eux est juste magnifique. Julia ne désespere pas d'en savoir davantage sur le mystérieux vieil homme et sa perséverence va payer. En effet, ce dernier va finir par se dévoiler à elle. L'amour n'a pas d'âge et l'amitié non plus.

 

C'est une histoire toute douce que nous avons là. Je ne peux que vous la conseiller si vous aimé les histoires d'amitié car elle vous fera passer un très bon moment.

 

Merci aux Editions Belfond pour ce bon moment de lecture !

 

Ma note : 17/20

Repost 0
Published by de-pages-en-pages
commenter cet article
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 20:19
Movie Star T2 de Alex Cartier

Quatrième de couverture:

Ophélie a quitté Christophe son boyfriend idéal sans hésiter un instant le jour où Michael, l’acteur le plus sexy au monde, devant Brad Pitt et Georges Clooney réunis, a proposé à la petite française de l’emmener en croisière sur le My pleasure, son magnifique yacht ancré aux larges des côtes corses. Au programme des vacances pour Ophélie : champagne, luxe et amour dans les bras de son fantasme absolu en compagnie de Laure, sa meilleure amie, toujours aussi nympho.

Mais combien de temps peut durer une idylle avec une star hollywoodienne ? Pourquoi ne reste-t-on jamais avec les mecs bien comme Christophe ? Et surtout que va-t-il advenir d’Ophélie à la fin de l’été, une fois perdue son innocence sentimentale et sexuelle, lorsqu’au Festival de Venise les masques vont tomber
?

 

Chronique Tome 1

 

Quel plaisir de se replonger dans la suite des aventures d'Ophélie, Michael, Laure et les autres. La fin du premier tome nous promettait un nouveau tournant à l'histoire et c'est avec joie que je me suis plongé dans ce nouvel opus. Et bien je n'ai pas été déçue !

 

Pour rappel, comme pour le tome précedent, il s'agit d'un roman mi chick-lit , mi romance , mi érotique. Je tiens encore une fois à préciser que le coté érotique, même si il est bien présent, est plutôt soft. En effet, c'est détaillé mais sans aucune vulgarité. J'ai aimé ces scènes un peu chaudes. Je trouve que cela donne un plus à l'histoire.

 

J'ai apprécié découvrir un peu plus la vraie nature des personnages et notamment celle de Michael qui n'est finallement pas le beau-gosse gentleman auquel on pensait. Laure aussi m'a beaucoup surprise car malgré son coté déjanté, elle peut aussi être très sérieuse. Ophélie quand à elle, est égale à elle-même dans ce tome. On a également la chance de découvrir de nouveaux protagonistes qui auront eux aussi leur place dans ce livre. Tous ces personnages sont tellement attachants à leur manière. Vous ne pourrez que les adorer.

 

J'aime également l'humour présent dans ce roman. Certains passages sont vraiment drôles. Alex Cartier a fait de certaines scènes des moments assez cocasses et complètement loufoque. Je me suis surprise plusieurs fois à rire, ce qui est rare pour moi.

 

Ah et parlons un peu de la fin, sans vous spoiler bien sur. Comment l'auteur a t-il pu nous faire cela ? J'étais vraiment troublée, choquée même, je ne m'y attendais absolument pas. C'est cruel de nous laisser comme ça, il va falloir attendre le dernier tome maintenant.

 

En bref, j'ai trouvé ce deuxième tome aussi bon que le premier, voir meilleur et ce fût un excellent moment de lecture. On ne s'ennuie pas une seule seconde. Je vous recommande cette saga. C'est certain, je lirais le dernier tome dès que possible. La fin m'a d'ailleurs tellement intriguée que si j'avais eu le tome 3 dans ma PAL, ce serait surement ma lecture en cours en ce moment même.

 

Merci aux Editions Belfond envoi !

 

Ma note : 18/20

 
Repost 0
Published by de-pages-en-pages
commenter cet article
12 avril 2016 2 12 /04 /avril /2016 14:59
La 2 CV verte de Manu Causse

Quatrième de couverture:

Isaac est un petit garçon vide. Un corps, des yeux, mais rien à l'intérieur. Il ne parle pas - sauf quand il hurle. Ses parents se sont détruits peu à peu à coups d'amertume et de culpabilité.

Éric, le père, est épuisé et désemparé. Jusqu'au jour où il hérite d'une vieille 2 CV - une 2 CV verte. Et quand Isaac la voit, quelque chose change. Tout s'emballe : le père décide d'enlever son fils de la clinique et de partir à l'aventure au volant de la 2 CV. Aidés par une adolescente lunatique, traqués par un gendarme amateur de champignons et accompagnés d'un chaton bavard et arrogant, le père et le fils nous plongent dans un conte initiatique tendre et loufoque.

 

 

Le résumé m'attirait tellement ! Cette histoire d'enfant présentant un handicap mental m'a tout de suite intéressée. Malheureusement, ce livre fût une déception pour moi.

 

 

L'histoire est pourtant intéressante. Il s'agit d'un père, Eric, ayant un enfant handicapé, Isaac qui décide un jour de partir à l'aventure avec lui en 2 CV qu'il a hérité. J'ai bien aimé ce road-trip nous faisant découvrir des personnages secondaires assez loufoques. En effet, au niveau des personnages principaux, le père m'a à peu près plû mais l'enfant n'avait pas un grand intérêt pour moi malgré le fait que ce soit le pillier de l'histoire. Heureusement que les personnages rencontrés lors du voyage en voiture étaient là pour donner un peu de peps à l'histoire.

 

 

Ce qui ne m'a pas plû dès les premières pages c'est que l'auteur a choisi de nous parler des personnages en ne les nommant pas par leurs prénoms mais par "l'ami", "le père", "le vieux". J'avais l'impression d'être étrangère à l'histoire et je ne me suis pas attachée à eux. L'écriture de Manu Causse est assez spéciale je dois dire. Sûrement très belle pour certains, mais j'avoue que je n'ai pas l'habitude à ce style et j'ai eu un peu de mal. J'ai d'ailleurs trouvé certains passages écrient de façon un peu familière, tel qu'on le dirait à l'oral et cela m'a un peu dérangé.

 

 

Il y a également une chose qui m'a dérangé dans ce livre. C'est la façon dont les personnages parlent parfois de cet enfant. Je ne sais pas comment je réagirais si un jour j'avais un enfant comme Isaac, mais j'espère ne jamais, jamais, JAMAIS réagir comme cela. Je ne met rarement de citations dans mes chroniques mais je tenais à vous mettre un petit passage qui m'a marqué afin d'illustrer mes propos :

 

"Puis Isaac est arrivé. Enfin pour être précis, il n'est pas arrivé. Rien n'est arrivé comme ils l'auraient cru. Shit happens, disent les Américains. Mais le pire, c'est ce qui n'arrive pas. Avoir un enfant, par exemple - le père et la blonde n'ont jamais eu d'enfant. A la place, ils ont eu Isaac. Comme on attrape une maladie.
Depuis il s'en occupe. Enfin, si on peut dire. Il s'en occupe, parce qu'il n'a rien de mieux à faire..."

 

 

En bref, je n'ai pas aimé les propos de certains des personnages qui m'ont dérangés par moment. De plus, je me suis un peu ennuyée dans cette lecture et mon avis est donc assez mitigé. Je ne vous le conseillerais pas spécialement même si malgré tout, je pense qu'il peux sûrement plaire à certains.

 

 

Je remercie tout de même les éditions Denoël pour cet envoi.

 

Ma note : 10/20

Repost 0
Published by de-pages-en-pages
commenter cet article
9 avril 2016 6 09 /04 /avril /2016 09:31
[BD] Tu mourras moins bête T4 de Marion Montaigne

Quatrième de couverture: 

Vous pensiez que le professeur Moustache allait en rester là? C'est mal le connaître ! Il revient en force avec un mélange détonnant de sujets aussi variés que l'espace, la pâtée pour chien ou la vitesse de chute de Gandalf. Mais aussi des notes made in prof Moustache sur les absurdités cinématographiques ou bibliques. A quoi ressemblerait interstellar si c'était un film réaliste ? Peut-on survivre comme Jonas dans un estomac géant ? Et POURQUOI Dark Vador est-il aussi méchant ?!

 

 

J'ai reçu ce livre dans le cadre de l'opération du festival d'Angoulême sur PriceMinister qui consiste à recevoir une BD et à en faire une chronique. Cela va ensuite permettre de faire un classement.

 

J'ai donc eu la chance de recevoir le tome 4 de Tu mourras moins bête. Je n'ai pas lu les tomes précédents ce qui ne pose absolument aucun problème étant donné que cette BD est faite de diverses petites histoires sans rapport entre elles.

 

Chaque histoire commence par un "courrier des lecteurs" avec une question qu'un prétendu lecteur se pose. C'est ensuite au professeur Moustache de répondre par des explications, parfois un peu loufoques il faut le dire. J'ai apprécié que les sources soient cités et qu'on retrouve une bibliographie à la fin. Cela prouve que malgré l'humour utilisée, il n'y a pas que des bétises.

 

Il y a quelques histoires que j'ai trouvé assez drôles : "La science des pets" , "Pâtés pour chien VS pâté", "Comment s'accouplaient les dinosaures" ou encore "Psychologie de l'astronaute" pour ne pas toutes les citer. C'est un humour assez spécial mais qui ne m'a pas déplu. Par contre certaines histoires ne m'ont pas spécialement fait rire et je me suis un peu ennuyée à la lecture de celles-çi.

 

En bref, je ne regrette absolument pas d'avoir découvert cette BD de 250 pages qui m'a fait passer un bon moment. Toutes les histoires ne m'ont pas plû mais plairont surement à d'autres lecteurs. Si l'occasion se présente, je lirais surement les tomes précedents. N'hésitez pas à tenter vous aussi.

 

 

Ma note : 16/20

[BD] Tu mourras moins bête T4 de Marion Montaigne
[BD] Tu mourras moins bête T4 de Marion Montaigne
Repost 0
Published by de-pages-en-pages
commenter cet article
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 15:17
De force de Karine Giebel

Quatrième de couverture:

Le temps de l'impunité est révolu. Le temps des souffrances est venu. » Elle ne m'aimait pas. Pourtant, je suis là aujourd'hui. Debout face au cercueil premier prix sur lequel j'ai posé une couronne de fleurs commandée sur internet. Car moi, j'ai voulu l'aimer. De toutes mes forces. De force. Mais on n'aime pas ainsi. Que m'a-t-elle donné ? Un prénom, un toit et deux repas par jour. Je ne garderai rien, c'est décidé. A part le livret de famille qui me rappelle que j'ai vu le jour un 15 mai. De mère indigne. Et de père inconnu. Lorsque j'arrive devant la porte de mon ancienne chambre, ma main hésite à tourner la poignée. Je respire longuement avant d'entrer. En allumant la lumière, je reste bouche bée. Pièce vide, tout a disparu. Il ne reste qu'un tabouret au centre de la pièce. J'essuie mes larmes, je m'approche. Sur le tabouret, une enveloppe. Sur l'enveloppe, mon prénom écrit en lettres capitales. Deux feuilles. Ecrites il y a trois mois. Son testament, ses dernières volontés. Je voulais savoir. Maintenant, je sais. Et ma douleur n'a plus aucune limite. La haine. Voilà l'héritage qu'elle me laisse.

 

J'ai beaucoup entendu parler de cet auteur et j'avais hâte de découvrir ses romans. Grâce aux editions Belfond, j'ai pu lire le dernier livre de l'auteur qui est passé à deux doigts du coup de coeur ! Je les remercie donc grandement !

 

L'histoire commence après l'agression de Maud, la fille d'Armand, un riche chirurgien. C'est grâce au secours de Luc, un joggeur qui passait par là, que celle-çi va être sauvée. Ce dernier va alors être engagé comme garde du corps pour la famille. 

 

A travers ses courts chapitres, l'auteur nous livre un suspens insoutenable. En effet, tout va très vite, il y a peu de temps mort et on a pas le temps de s'ennuyer. J'ai trouvé ce livre très addictif. Une fois commencé, c'est difficile de s'arrêter.

 

J'ai apprécié ce thriller car il n'était pas centré uniquement sur le meurtre comme dans beaucoup d'autres du genre. Il aborde effectivement le thème de la vengeance, de l'agression, du viol..et c'est cela qui fait selon moi la richesse de ce roman.

 

Je vous ai dit que ce livre avait été un presque coup de coeur, je vais maintenant vous expliquer ce qui ne m'a pas plû. Il s'agit en faite du dénouement qui ne m'a pas entièrement convaincu ... J'ai vraiment aimé le fait de ne pas avoir vu venir cette fin et en même temps, j'en ai tellement esperé une autre ! Je ne veux pas trop vous en dire pour ne pas vous spoiler mais en tout cas, j'aurais aimé la même fin mais avec un des évènements différent (attention spoiler : la mort des personnages). J'ai par contre adoré devoir attendre les dernières pages pour en comprendre le prologue.

 

En bref, je suis ravie d'avoir pu découvrir l'auteur avec ce livre. J'ai passé un excellent moment et je lirais avec grand plaisir ses autres parutions. Il parait en plus que les autres sont encore meilleurs ! Je le conseille à tous les fans de thrillers psychologiques.

 

Ma note : 18/20 

Repost 0
Published by de-pages-en-pages
commenter cet article
29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 12:26
La maison de vacances de Anna Fredriksson

Quatrième de couverture :

Eva a complètement coupé les ponts avec son frère Anders et sa sœur Maja. Alors qu’ils n’ont eu aucun contact depuis plusieurs années, la mort brutale de leur mère les réunit. Très vite, une violente dispute éclate concernant l’héritage : Eva estime que la maison de vacances sur l’archipel suédois que sa mère aimait tant lui revient de droit, mais Anders et Maja ne sont pas du même avis. Eva se réfugie alors sur l’archipel. Mais, quelques jours plus tard, Anders et Maja arrivent à leur tour avec conjoints et enfants… Au fil des jours, tous vont apprendre à se connaître, mais est-il encore possible de renouer des liens brisés depuis si longtemps? Anna Fredriksson nous parle de ce lieu où se nouent et se dénouent les drames familiaux, où les liens se resserrent, dans ce roman émouvant et intelligent sur les relations fraternelles compliquées, le chagrin et l’amour.

 

 

Quand j'ai vu que ce livre allait sortir chez Denoël, j'avais extrêmement envie de le découvrir ! En effet, j'ai eu la chance de lire Rue du bonheur de l'auteur il y a environ un an et demi et j'avais adoré. L'auteur a un style frais et léger que j'ai apprécié retrouver ici.

 

Nous retrouvons Eva, une femme qui vient de perdre sa mère et qui va devoir renouer avec son frère et sa soeur qu'elle n'a pas vu depuis des années. Ceux-çi ont hérité de la maison de leur mère et ne sont pas d'accord sur ce qu'ils vont en faire. Nous avons là une histoire de famille très touchante malgré les relations compliquées qu'il y a entre eux.

 

Nos personnages principaux ont chacun un caractère complètement différent malgré qu'ils soient frères et soeurs et c'est cela qui fait le charme de cette famille. C'est eux qui vont mettre de l'animation dans cette maison. J'ai vraiment apprécié Eva, l'ainée qui était très proche de sa mère, et Anders, son frère cadet. J'ai par contre eu plus de mal avec Maja, la petite soeur qui a un caractère assez détestable par moment. J'ai également adoré les personnages secondaires qui sont en faite les conjoints et enfants de ces derniers. Ils ont apportés un peu de vie et d'amour dans cette maison qui en avait bien besoin.

 

L'auteur nous décrit tellement bien la maison de vacances qu'on a l'mpression d'y être. En effet, je me voyais déja en été dans cet habitation un peu vétuste sur cet archipel suédoise, en compagnie des habitants de l'ïle.

 

En bref, je vous conseille cette lecture qui sera parfaite pour les beaux jours qui arrivent. Vous ne pourrez qu'être touché par cette famille qui connait des bas mais qui va tout faire pour rebondir.

 

Un grand merci aux Editions Denoël pour cette magnifique découverte. Je suis ravie d'avoir pu lire à nouveau un livre de l'auteur. J'espère sincerement qu'il y en aura d'autres !

 

Ma note : 17/20

Repost 0
Published by de-pages-en-pages
commenter cet article
25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 14:41
Movie Star, saison 1 de Alex Cartier

Quatrième de couverture :

A votre tour de faire la une des magazines en compagnie d'une star !

Ophélie est une jeune attachée de presse de cinéma. Elle vit à Paris avec son chat (Roméo), son poisson rouge (Juliette), son petit copain (un mec vraiment bien), ses parents (adorables), sa meilleure amie (complètement nympho) et son fantasme érotique de toujours : Michael Brown, un des acteurs les plus bankable et les plus sexy d'Hollywood. Jusque-là rien de très indécent. Jusqu'au jour où son patron envoie Ophélie à Deauville pour son premier festival et qu'elle tombe nez à nez avec Michael dans le hall de l'Hôtel Royal... C'est le début d'une histoire d'amour dangereuse autant que torride où Ophélie devient la girl next door au bras d''une des stars les plus sexy au monde...

 

 

Quand on m'a proposé de lire ce livre, c'est avec grand plaisir que j'ai accepté. Tout d'abord, je trouve que la couverture est sublime. Un grand travail a été fait à ce niveau là et lui donner l'apparence d'un magazine est une très bonne idée. Je m'attendais à une lecture chick-lit légère. J'ai ensuite lu le résumé qui a fini par me convaincre. J'avais malgré tout une petite appréhension car j'avais peur que ce dernier ne nous en dise trop, ne nous laisse pas de surprise. En effet, une jeune femme lambda qui tombe amoureuse d'une star cela peut paraître cliché et pas très recherché et j'avais peur que l'histoire soit banale. Et bien pas du tout ! En effet, cette quatrième de couverture ne représente même pas la moitié du livre. C'est d'ailleurs ce qui m'a surprise dans ma lecture. Je ne m'attendais pas du tout à cette tournure là et j'ai adoré !

 

Ce livre est écrit sous la forme d'un journal intimeécrit par Ophélie. Nous avons donc la date à chaque fois pour permettre de nous situer. J'ai trouvé cela très bien car cela rythme l'histoire et il n'y a pas de temps mort. (& coté pratique, cela nous permet d'arrêter la lecture quand on veux et ça c'est top quand on est face à cette petite brique !)

 

Pour en revenir aux personnages, je les ai adorés. Tous autant qu'ils sont. Que ce soit Ophélie, l'héroïne un peu coincé, Laure la meilleure amie pleine d'humour et complètement dingue, Christophe le petit ami parfait, Michael la star internationale que tout le monde aimerait rencontrer ou les autres, ils apportent tous quelque chose de sympa à l'histoire.

 

A propos du style de l'histoire, comme je me l'étais imaginé il s'agit de chick-lit, c'est leger, c'est drôle mais avec en plus une part d'érotisme ! En effet, l'histoire est ponctuée de passages érotiques qui, je trouve, donne du piment à l'histoire et surtout à la relation de nos personnages (sans aucune vulgarité, je tiens à le préciser). Cela ne représente au totale qu'une petite partie du livre mais c'est tout de même important de le souligner puisque du coup, contrairement à la chick-lit habituelle, celui-çi n'est pas à mettre entre toutes les mains.

 

Ce livre est le premier tome d'une trilogie. J'ai hâte de pouvoir lire la suite des aventures d'Ophélie car j'ai trouvé ce premier tome vraiment excellent ! N'hésitez pas à vous le procurer, il est sorti il y a quelques jours et je suis sur qu'il vous fera passer un bon moment de lecture ponctué de fou-rires !

 

Un grand merci aux Editions Belfond pour cette découverte ! 

 

Ma note : 18/20

Repost 0
Published by de-pages-en-pages
commenter cet article
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 18:27
[MANGA] Deadlock, T1 - Saki Aida & Yuh Takashina

Quatrième de couverture :

Agent de la brigade des stups à Los Angeles, Yûto Lennix, 28 ans, est accusé du meurtre de son coéquipier après que ce dernier a été retrouvé assassiné dans son appartement. Deux semaines auparavant, ils avaient réussi à démanteler l’un des plus gros réseaux de drogue de New York après un an d’infiltration. Victime d’un coup monté, Yûto est condamné et envoyé à la célèbre prison de Schelger où il devient rapidement la cible des autres détenus. Face à cette situation, Yûto refuse l’aide de son codétenu, Dick Burnford, un homme énigmatique respecté par tous les autres détenus. Quelque temps après son arrivée, Yûto reçoit la visite de Mark Hayden, un agent du FBI venu lui proposer sa libération s’il arrive à retrouver Corvus, le mystérieux leader d’un groupe terroriste.

 

Je ne lis pas de manga mais mon copain appréciant ce genre, j'ai eu envie d'essayer moi aussi.  J'aime découvrir de nouvelles choses. Ce qui m'a attiré, c'est le résumé. En effet, je ne connais pas spécialement le milieu carcéral et j'avais très envie d'en savoir un peu plus. 

 

On découvre donc Yûto, un jeune homme de 28 ans qui se retrouve incarcéré pour un meurtre qu'il n'a pas commis. Dans cette prison pour hommes, il y a différentes sections représentées par les différentes ethnies qui forment des gangs. J'ai trouvé très sympa de voir un peu cet affrontement entre eux. Au final, ils vivent dans un univers très violent où le sexe entre homme est courant. D'ailleurs, ce manga fais parti des yaoi , qui est en faite un genre de manga mettant en scène des relations sexuelles ou sentimentales entre hommes.

 

Je trouve les dessins très bien réalisés. Les expressions du visages sont justes et collent parfaitement à l'histoire. Je met malgré tout un bémol par rapport aux personnages. En effet, j'ai trouvé que certains personnages se ressemblaient et vu la multitude de personnages c'est un peu compliqué à savoir qui est qui. Après, c'est peut être parce que je suis débutante dans le genre et que je ne suis pas habituée à ce genre de dessins.

 

En bref, c'est un manga qui peut plaire aux fans de mangas. Personnellement, j'ai apprécié découvrir autre chose et sortir des sentiers battus mais ce n'est pas un genre que je lirais fréquemment. Pourquoi pas un de temps en temps. J'en piquerais à mon chéri car il en a une belle collection !

 

Merci à la maison d'édition Taifu Comics et à Livraddict pour cette découverte.

 

Ma note : 15/20

Repost 0
Published by de-pages-en-pages
commenter cet article
14 mars 2016 1 14 /03 /mars /2016 17:07
La fille du train de Paula Hawkins

Quatrième de couverture :

 

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 l’après-midi. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

 

 

On a énormément entendu parler de ce livre sur la blogosphère et cela m'a donné envie de le découvrir à mon tour. J'aime énormement les thrillers, encore plus quand on a une part de psychologie dedans donc je ne pouvais pas résister à l'appel de ce roman. J'ai donc commencé cette lecture avec beaucoup d'attentes.

 

Ce livre est découpé en plusieurs parties représentant à chaque fois le point de vue d'un personnage. Au centre de l'histoire on a Rachel, une jeune femme alcoolique qui a bien des difficultées dans la vie. On va également suivre deux autres femmes : Megan, qui a des problèmes dans son couple et Anna, une femme au caractère fort. Malgré leurs personnalités différentes, elles avaient toutes un point commun que l'on découvre dans la dernière partie du livre. Chacunes d'elles apportent une pièce au puzzle au fur et à mesure des chapitres. C'est vraiment cela qui fait la complexité de l'intrigue et j'ai trouvé que c'était très réussi. Effectivement, malgré une écriture simple, l'auteure a su créer une ambiance sombre et pleine de suspens

 

Mon avis n'est cependant pas entièrement positif puisque j'ai trouvé qu'il y avait certaines longueurs au début du roman. En effet, l'action et le suspens sont assez long à se mettre en place. Malgré tout, une fois bien rentré dans l'histoire, on ne s'arrête plus ! Contrairement à certains, je n'ai pas imaginé une seule seconde à ce dénouement. Cela a été une réelle surprise pour moi car je ne m'y attendais pas du tout.

 

En bref, ce livre a été à la hauteur de mes attentes et je vous le recommande si vous appréciez les thrillers psychologiques. Je n'aurais pas dit non à quelques chapitres de plus tellement j'ai apprécié cette histoire. J'espère que l'auteure nous fera le plaisir d'écrire d'autres livres car celui-çi a été une superbe découverte.

 

Ma note : 17/20

Repost 0
Published by de-pages-en-pages
commenter cet article

Lectures Communes

N'hésitez pas à me proposer des lectures communes !

Partenaires

 

denoel.png

 

Afficher l'image d'origine

Quelques Liens