Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 20:57

noces-de-cire.png

Titre: Noces de cire

Auteur : Rupert Thomson

Traducteur : Sophie Aslanides

Editeur : Denoël

Date de publication : 2014

 

Quatrième de couverture:

Florence, 1691. Zummo est un sculpteur de génie qui crée des statues de cire si délicates qu’elles semblent avoir pris vie. Il a fui sa Sicile natale pour trouver refuge dans une ville vérolée par la corruption, aveuglée par l’austérité, où les citoyens les plus riches assouvissent leurs désirs les plus pervers. Convoqué par le grand-duc qui lui a commandé une Vénus de cire grandeur nature, Zummo parcourt les ruelles labyrinthiques à la recherche d’une femme suffisamment parfaite pour servir de modèle. Mais la Toscane regorge de secrets et de dangers. La torture et les exécutions vont bon train, et, lorsqu’on trouve le cadavre d’une jeune femme sur les bords de l’Arno, le sculpteur commence à croire que le vice prend sa source à la cour des Médicis. Tout en poursuivant sa création, essayant d’insuffler la vie à sa Vénus de cire, il se demande si cette femme parfaite va le mener à son salut ou à sa perte.
Noces de cire est une superbe représentation du monde d’avant les Lumières, vibrant de superstitions, de répression et d’incompréhension, doublée d’une intrigue menée à la perfection.

 

J'ai choisi ce livre pour son résumé qui me tentait énormement. Pourtant je ne suis absolument pas fan de livre historique mais là je ne sais pas, il y a quelque chose qui m'attirait. Cette histoire de statues de cire surement, qui au final n'est pas le sujet unique de l'histoire. J'ai donc commencé ce livre plein d'enthousiasme qui s'est en réalité estompé bien vite. En effet, j'avais l'impression de passer à coté de certaines choses et de ne rien comprendre à ma lecture. J'avais vraiment du mal à savoir qui est qui dans l'histoire. Je ne comprenais pas où voulait en venir l'auteur. Je me suis donc forcée à continuer ma lecture, non sans peine, il faut le dire. Il y a même un moment où je me suis demandé si j'allais le finir tellement je n'étais pas emballé. Pour couronner le tout, le livre n'est pas découpé en chapitre ce qui a rendu ma lecture un peu plus longue encore. Et puis, étonnement, arrivé à 200 pages environ, soit la moitié du livre, j'ai commencé à accrocher. Je ne m'y attendais pas du tout. C'est à partir de ce moment là que j'ai commencé à apprécier ma lecture. Au final, j'ai beaucoup aimé la seconde partie du livre. Je me suis attachée au personnage de Zummo et j'ai aimé suivre sa relation avec Faustina. Les autres personnages étaient tout aussi intéressant. De plus, l'auteur réalise de magnifiques descriptions qui nous permettent de visualiser les différentes scènes du livre. Le coté historique est intégré sans allourdir le récit et c'est appréciable pour moi qui ne suis en géneral pas fan du genre. Effectivement, c'est un roman historique mais avec une touche de romance et de polar à la fois. En bref, je suis bien contente d'avoir continué ma lecture même si le début était un peu laborieux

Merci aux Editions Denoël qui m'ont permis de découvrir ce livre.

 

Ma note : 

Partager cet article

Repost 0
Published by de-pages-en-pages - dans Partenariats - Service presse
commenter cet article

commentaires

Lectures Communes

N'hésitez pas à me proposer des lectures communes !

Partenaires

 

denoel.png

 

Afficher l'image d'origine

Quelques Liens