Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2017 1 27 /03 /mars /2017 13:13

 

 

 

 
Editions Belfond
2 Mars 2016
426 pages

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture:

Sarah Bly, artiste new-yorkaise en pleine ascension dans le marché de l'art contemporain, rencontre un homme exceptionnel et immensément charismatique, Thaddeus Clark. Non seulement est-il un collectionneur de renommée internationale, un mécène et un géant des marchés financiers mais c'est aussi un être profondément équilibré et adorant la vie. Un homme heureux dont Sarah s'éprend de toute son âme mais avec qui elle ne veut pas vivre une banale histoire d'amour. Pour parer à ce risque, elle fait sien le Principe du désir : puisque nous voulons tous ce que nous n'avons pas, jamais Clark ne verra d'elle autre chose qu'une tiédeur amicale et plutôt indifférente, sauf dans leur vie sexuelle, d'une rare intensité. Devant la poursuivre sans cesse, il continuera à l'aimer.

Dans l'état second qui devient le sien, saura-t-elle dépasser sa folie passagère pour arriver à vivre avec Thaddeus?

 

 

Le résumé de ce livre m'a tout de suite attirée. Je m'attendais à une histoire d'amour tout en retenue et j'ai été servie.

 

La première partie du livre était très prometteuse. Je me suis tout de suite mise dans l'ambiance, j'ai beaucoup apprécié. J'ai trouvé que malgré la densité du récit, l'auteur a su mettre l'histoire en place sans nous perdre. En effet, dès les premières pages, on rencontre une multitude de personnages, notamment Sarah, héroïne de notre histoire. Pour ne pas risquer de souffrir de son amour pour Thaddeus Clark, Sarah va adopter le Principe du désir. Elle adopte en quelque sorte le dicton "Suis moi je te fuis, fuis moi je te suis" au risque de perdre l'homme qu'elle aime. J'ai eu du mal avec l'attitude de Sarah. Je l'ai même détesté une bonne partie du livre. A trop vouloir cacher ses sentiments, elle m'a un peu énervée il faut dire. Je veux bien qu'on se laisse désirer mais trop c'est trop. Malheureusement, plus j'avançais dans le récit, plus j'étais déçue de la tournure des sentiments entre Sarah et Thaddeus.

J'ai ensuite trouvé quelques longueurs, notamment quand les personnages parlent d'art ou de finances. Pour moi qui n'y connait rien, ces passages ne m'ont pas toujours intéressé.

 

Pour conclure, ce fût une lecture en demi-teinte pour moi. J'ai trouvé néanmoins intéressant de voir à quel point les sentiments humains pouvaient être complexes.

 

Ma note : 13/20

Partager cet article

Repost 0
Published by de-pages-en-pages
commenter cet article

commentaires

Lectures Communes

N'hésitez pas à me proposer des lectures communes !

Partenaires

 

denoel.png

 

Afficher l'image d'origine

Quelques Liens