Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 15:37

Quatrième de couverture:

 

Michel Hilger est "altiste peintre", compositeur, pianiste, chef de chœur, professeur, et père de quatre garçons. Adopté à l'âge de trois ans, il ignore tout de ses origines. Celles-ci lui ont pourtant laissé en héritage une grave anomalie du système nerveux.
À 42 ans, il fait sans le savoir un premier AVC en plein concert mais réussit à terminer la partition d' Une petite musique de nuit de Mozart. Quelques années plus tard, un second AVC hémorragique le condamne, et de ses phases comateuses il entend les médecins envisager de récupérer ses organes. Sauf que Michel n'a aucune intention de mourir. Il veut vivre. Et se réveille, paralysé du côté droit. Le corps médical lui suggère une rééducation classique et lui annonce qu'il ne touchera plus jamais un alto.
Michel refuse la maladie et ses séquelles. Animé par une volonté inouïe, contre l'avis de tous, il décide avec toute sa foi et son expérience d'artiste de rentrer chez lui et, par le réapprentissage des gestes quotidiens, de reprendre sa vie là où il l'avait laissée. Tout simplement.

 

 

Ce roman m'a tout de suite beaucoup intéressée car étant infirmière, le thème de l'AVC m'intéresse beaucoup. Je côtoie des personnes atteintes d'AVC au quotidien et ce témoignage m'a tout de suite attiré.

 

Michel Hilger est un grand musicien qui a fait de sa passion un métier. Il est malheureusement un jour victime d'un AVC qui va beaucoup l'affaiblir physiquement mais aussi psychologiquement. Pourtant, étant passé tout près de la mort, il va tout faire pour s'en sortir. La première partie est celle qui m'a un peu moins intéressée mais n'est pas inintéressante, lin de là. Tout au long de sa convalescence, nous allons tout savoir sur sa rééducation. J'ai adoré cette partie là ! Cet homme est un battant, c'est incroyable ! Honnêtement, je n'ai encore jamais vu quelqu'un d'aussi battant dans la vie réelle. En effet, il va refuser d'aller dans un centre de rééducation car il souhaite se rééduquer seul, chez lui, auprès de sa femme et de ses quatre fils. Il va donc se créer son propre programme de rééducation. Je vous avoue que des fois il m'a fait un peu peur mais bon, il voulait tellement y arriver que rien ne l'a arrêter. J'aime ces histoires où l'on fait mentir la science et les pronostiques.

 

Je ne veux pas vous en dire plus afin de vous laisser découvrir ce témoignage par vous même. Je vous le conseille vivement !

 

Ma note : 15/20

Partager cet article

Repost 0
Published by de-pages-en-pages
commenter cet article

commentaires

Lectures Communes

N'hésitez pas à me proposer des lectures communes !

Partenaires

 

denoel.png

 

Afficher l'image d'origine

Quelques Liens