Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 août 2017 7 20 /08 /août /2017 16:20

 

 

Bonjour,

Tout à l'heure, en regardant ma bibliothèque, je repensais à tous ces livres que j'ai adoré. Ils n'ont pas forcément été tous des coups de coeur, mais en tout cas de superbes lectures. Je pense vous refaire ce genre de petite sélection de 5-6 livres de tous genres confondus régulièrement. Bref, voici ma première sélection !

 

 

 

 

L'orpheline des neiges T1 de Marie-Bernadette Dupuy.

Parce que cette saga est ma saga chouchou de tous les temps. C'est ma copine Kyradieuse qui me la conseillé et sans elle je ne l'aurais sans doute jamais lu. Il s'agit d'une sublime saga familiale pleine de bons sentiments que je vous conseille ABSOLUMENT !!! 

 

 

 

 

 

 

Little girl gone de Alexandra Burt

Ce thriller parle d'une façon originale d'une thématique pourtant vue et revue dans le genre: la disparition d'enfant. L'auteur nous mène sur une fausse piste pendant une bonne partie du roman et vous ne serez pas déçue du dénouement final. Je vous le conseille !

 

 

 

 

 

Nil de Lynne Matson

Gros coup de coeur pour ce huit clos se passant sur une île déserte. Ayant adoré Lost quand j'étais adolescente, j'ai adoré retrouver cet univers ou la survie est le maître mot. Il s'agit du parfait mélange d'aventure, de romance et de science-fiction dans un seul roman. Je vous le conseille bien évidemment.

 

 

 

 

 

 

La loi du silence de Anita Terpstra

Il s'agit d'un thriller psychologique très sombre bourré de suspens du début à la fin. Il nous tiens en haleine jusqu'à la fin et il est difficile de poser le livre en cours de lecture. A lire !

 

 

 

 

 

 

Ma raison de vivre T1 de Rebecca Donovan

Bien qu'il s'agisse d'une petite brique, cette romance est poignante et bouleversante du début à la fin. Le sujet abordé est dur. Je vous conseille de découvrir ce livre.

 

 

 

 

 

 

 

Les yeux jaunes des crocodiles T1 de Katherine Pancol

C'était ma saga coup de coeur avant qu'elle soit détronnée de peu par celle de Marie-Bernadette Dupuy présenté ci-dessus. J'ai aimé cette saga pour tous ces personnages ordinaires (ou pas) et leurs caractères parfois bien trempés. On a tous un personnage auquel on s'identifie à un moment donné. Je pense la relire un de ces jours. A découvrir si ce n'est pas fait ! 

Repost 0
Published by de-pages-en-pages
commenter cet article
20 août 2017 7 20 /08 /août /2017 13:18
 

 

Quatrième de couverture:

 

L'instinct maternel est l'arme la plus puissante au monde. Surtout quand on la retourne contre ses propres enfants.
Quatre jours et quatre nuits se sont écoulés avant que la police ne retrouve la victime dans cette ferme isolée. Quatre jours et quatre nuits de cauchemars, de douleurs et de souffrances, peuplés de cris et de visons imaginaires en face de ce jardin dans lequel elle a été enterrée vivante.

Sur un autre continent, loin de cet enfer, Fanny vit avec son mari et leurs jumeaux Victor et Arno. Leur existence bien réglée serait parfaite si elle ne percevait pas, au travers des affrontements qui éclatent sans cesse entre ses enfants, chez l'un, une propension à la mélancolie et, chez l'autre un véritable penchant pour le mal. Chaque jour elle se dit qu'elle ne pourra plus supporter une nouvelle crise de violence, ces cris qui la replongent au coeur d'images qu'elle voudrait tant oublier... À n'importe quel prix...

Et lorsqu'un nouveau voisin s'installe dans la grande maison, elle souhaite offrir le portrait d'une famille parfaite. Mais chaque famille a son secret et le sien est le plus terrible qui puisse exister.

 

 

 

J'ai entendu parlé de cet auteur à de nombreuses reprises mais je n'avais encore jamais lu ses ouvrages. C'est chose faite avec son nouveau polar Ne dis rien à papa. J'adore le titre. Avant de commencer ce livre, je me suis imaginé toutes sortes d'histoires possibles avec des enfants mais j'étais bien loin du compte ! En effet, l'auteur nous emmène de surprises en surprises et le suspens monte crescendo au fil des pages. Les chapitres courts et rythmées accentue également cette angoissante atmosphère. On alterne entre différents points de vue qui rendent ce livre très addictif et difficile à lacher.

 

On suit de nombreux personnages en parrallèle. Mes préférés ont été ceux composant une  charmante petite famille. Il y a Fanny et Mickael, les parents et Victor et Arnaud leurs jumeaux. Charmante en apparence... Oui parce que j'ai vite compris qu'avec François-Xavier Dillard, il ne fallait pas se fier aux apparences ! Effectivement, a travers le récit on découvre petit à petit des mensonges et secrets enfouis que certains se seraient bien passés de dévoiler.

 

En bref, je vous conseille ce livre si le résumé vous tente. Je pense que l'un des points forts de ce roman est la psychologie des personnages qui est je trouve bien travaillée. Pour ma part, je lirais les autres livres de l'auteur, c'est certain !

 

Merci aux éditions Belfond pour ce livre qui m'a fait passer un excellent moment.

 

Ma note: 16/20

Repost 0
Published by de-pages-en-pages
commenter cet article
20 août 2017 7 20 /08 /août /2017 12:33

 

 

Quatrième de couverture:

Rescapée d'un enlèvement quand elle était enfant, Clara, 30 ans, mène désormais à Paris une vie confortable avec son mari, Charles. Pourtant, lorsqu'il lui demande un enfant, elle décide de partir sans laisser de trace. 
Homme d'affaires occupé, Charles loue les services de Seven Smith, un ancien Marine, afin de retrouver son épouse. Pour le soldat américain, que la fin de la guerre a laissé sans but, la quête de cette femme disparue est une occasion inespérée d'exister à nouveau. 

À travers l'Europe, Clara et Seven vont partir à la recherche de vérités sur eux-mêmes qui altéreront pour toujours le sens de leurs vies.

 

 

La quatrième de couverture m'a beaucoup tenté. En effet, j'aime bien en général lire des romans où il y a une alternance de point de vue au fil des chapitres et c'est clairement ce qu'on nous annonce là. Cela créer du rythme à l'histoire et un suspens parfois palpable. Ici cela a été un peu différent. Différent au niveau du rythme tout d'abord. J'ai trouvé pas mal de longueurs tout au long du roman. L'auteur a vraiment une très belle plume. Elle nous écrit de très beaux passages mais peut-être un peu long par moment. Même si je ne l'ai pas fais, je pense que j'aurais facilement pu sauter quelques paragraphes.

 

On découvre donc chacun à leur tour Clara et Seven, qui ne se connaissent pas et qui vont pourtant devenir plus ou moins liés au fil de l'histoire. Je dis plus ou moins car le lien va mettre assez longtemps à se créer, à quasiment la moitié du roman. Concernant ces personnages, je dois avouer que j'ai eu du mal avec eux, surtout dans la première moitié du roman. Je ne me suis pas vraiment attaché à eux, au contraire, je les ai trouvés un peu antipathiques. Surtout Seven il faut dire. Je n'ai pas compris le choix de l'auteur à vouloir le faire se masturber sans arrêt. Je ne comprend vraiment pas ce que cela apporte à l'histoire en fait.. 

 

Malgré ces quelques points négatifs concernant les personnages et le rythme de l'histoire, je n'ai pas détesté le roman non plus. J'ai appréciée le fond de l'histoire. Notamment la recherche de Seven pour retrouver Clara qui a été très intéressante. Je suis contente d'avoir pu découvrir la plume de l'auteur qui, j'insiste, est vraiment très belle. 

 

En bref, une lecture en demi-teinte, avec du positif et du négatif que je vous conseille de lire si le résumé vous intéresse. Cet avis n'engage que moi alors peut-être que vous, vous serez conquis.

 

Merci aux éditions Belfond pour cette découverte !

 

Ma note : 14/20

Repost 0
Published by de-pages-en-pages
commenter cet article
26 mai 2017 5 26 /05 /mai /2017 14:27

 

Quatrième de couverture: 

Quand elle se réveille ce matin-là, Estelle, comme tous les jours, se rend dans la chambre de sa petite fille de sept mois pour lui donner son biberon. Effarée, elle découvre un berceau vide, une chambre vide : plus aucun vêtement, plus de jouets. Comme si son bébé n'avait jamais existé. Estelle, sous l'emprise d'une dépression post-partum très sévère, met plusieurs jours à signaler la disparition.
Très vite, la jeune mère devient le suspect numéro un aux yeux de la police, des médias et de son mari... Abandonnée de tous, elle s'accroche à un espoir fou : celui de retrouver son enfant.

 

 

Le résumé de ce thriller m'a tout de suite attiré. La disparition d'enfant c'est un sujet vu et revu dans ce genre et pourtant, j'en suis toujours aussi friande. Malgré cela, l'auteur a sû se démarquer et faire de ce livre un roman très original.

 

On découvre donc Estelle et Jack, un jeune couple, parents d'une petite fille nommée Mia. Quand celle-çi va disparaitre dans des circonstances étranges, le couple va se déchirer et Estelle va passer pour la suspect numéro un. Pendant longtemps, je n'ai pas vraiment sû si je devais croire Estelle ou non, j'ai suspecté plusieurs personnes de cet enlèvement. L'auteur nous mène sur une fausse piste pendant une bonne partie du roman et il est difficile de poser ce livre car on a envie de découvrir ce qu'il se cache derrière tout cela.

 

Je n'ai pas mis la note maximum car j'ai trouvé le rythme de l'une des parties avec le psychiatre un peu plus lent par moment. Je l'ai cependant trouvé intéressante et indispensable pour comprendre toute l'histoire.

 

Alexandra Burt nous livre là un thriller psychologique addictif dans lequel la folie se mèle au réel et où il est difficile de déméler le vrai du faux. Je vous le conseille si la thématique vous intéresse.

 

 

Ma note : 18/20

Repost 0
Published by de-pages-en-pages
commenter cet article
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 13:53

 

Pour la troisième fois j'ai pu lire la revue PAGE des libraires. J'apprécie toujours autant son contenu qui fait augmenter considérablement ma wish-list à chaque fois que je la lis.

 

Elle se présente donc sous la même forme que la dernière fois, toujours bien épaisse , avec la présentation des différents livres (dont certains pour enfants), des interviews d'auteurs , d'articles et de pubs.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, j'adore les pubs de ce magazine. On voit si peu de pubs pour des livres que dès que j'en vois, cela me donne envie de découvrir le livre.

 

Je vous joint quelques photos pour que vous ayez une meilleure vision de la revue.

 

 

Grâce à ce numéro, j'ai repéré le nouveau Jodi Picoult, La tristesse des éléphants ou encore Derrière les portes de B.A Paris qui me tente depuis un moment. Bien d'autres ont rejoint ma wish-list.

 

Pour la troisième fois, je ne peux que vous conseiller cette revue si vous aimez faire de nouvelles découvertes notamment pour des livres dont on entend pas toujours parler.

Repost 0
Published by de-pages-en-pages
commenter cet article
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 12:49

 

Quatrième de couverture:

Je vous propose un livre poétique, pour faire sourire, pour faire rire, pour se dire “ah oui tiens, c’est vrai, j’avais oublié tout ça, comme c’était chouette”. J’aime glaner des petits moments. Mettre de côté dans un coin de ma tête des petits plaisirs, des petits bonbons de bonne humeur ou de joie simple qui me permettent d’avancer et de positiver - parfois. Ce livre est une succession de mes petits moments à moi, vécus ou fantasmés, bien réels ou rêvés, aperçus, à peine entrevus, passés trop vite .... Le temps file et nos souvenirs avec, ce livre est là pour que je me souvienne de ces moments, pour qu’ils m’aident à voir la vie du côté le plus joli possible. J’espère qu’il vous permettra d’en faire tout pareil. Je vous souhaite mille et un petits moments qui rendront votre vie jolie !

 

 

J'ai reçu cette magnifique BD dans le cadre de l'opération Angoulème Piceminister. Autant vous dire que je suis ravie d'avoir reçu ce choix. En effet, je suis plutôt du genre à voir la vie en rose et à me dire "Il n'y a pas de problème, que des solutions" . C'est rare que je sois dans un état d'esprit négatif. Je lis pas mal d'articles sur le développement personnel ou la pensée positive. Ici, on est en plein dedans.

 

Dans cette BD, l'illustratrice nous montre que de simples petits moments de tous les jours peuvent nous rendre heureux. Et elle a parfaitement raison. Cette BD est un petit bonbon de positivité. Je tiens dans mon bullet journal une page de gratitudes/moment positif de la journée que je remplis chaque jour et grâce à cette bande dessinée, je me rend compte que chaque jour il y a des petits moments de bonheur juste là sous mes yeux auxquels je n'avais pas forcément pensé. Par exemple, Mathou nous cite le fait de se coucher le soir dans des draps propres. Effectivement, c'est quelque chose que j'adore et qui me rend heureuse. Ou encore sentir l'odeur de l'herbe coupé, avoir 2 heures de libre devant soit , changer de gel douche, choisir un thé , ....

 

 

Comme vous pouvez le voir, les dessins sont tout simplement magnifiques ! J'ai apprécié les regarder en détails lors de ma lecture. L'illustratrice a un talent fou.

 

Le seul tout petit bémol est le prix pour moi. Je l'ai lu dans son intégralité en 10-15min et la bande dessinée coûte 12€. Ca fait un peu cher pour le temps de lecture mais bon les illustrations sont tellement belles que ça en fait un superbe objet. Je pense la feuilletée à nouveau de temps en temps lors de périodes difficiles.

 

N'hésitez pas à aller découvrir l'auteur sur son blog d'illustrations !

& voici la page de cette bande-dessinée si elle vous intéresse.

 

Ma note : 18/20

 

Repost 0
Published by de-pages-en-pages
commenter cet article
27 mars 2017 1 27 /03 /mars /2017 13:13

 

 

 

 
Editions Belfond
2 Mars 2016
426 pages

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture:

Sarah Bly, artiste new-yorkaise en pleine ascension dans le marché de l'art contemporain, rencontre un homme exceptionnel et immensément charismatique, Thaddeus Clark. Non seulement est-il un collectionneur de renommée internationale, un mécène et un géant des marchés financiers mais c'est aussi un être profondément équilibré et adorant la vie. Un homme heureux dont Sarah s'éprend de toute son âme mais avec qui elle ne veut pas vivre une banale histoire d'amour. Pour parer à ce risque, elle fait sien le Principe du désir : puisque nous voulons tous ce que nous n'avons pas, jamais Clark ne verra d'elle autre chose qu'une tiédeur amicale et plutôt indifférente, sauf dans leur vie sexuelle, d'une rare intensité. Devant la poursuivre sans cesse, il continuera à l'aimer.

Dans l'état second qui devient le sien, saura-t-elle dépasser sa folie passagère pour arriver à vivre avec Thaddeus?

 

 

Le résumé de ce livre m'a tout de suite attirée. Je m'attendais à une histoire d'amour tout en retenue et j'ai été servie.

 

La première partie du livre était très prometteuse. Je me suis tout de suite mise dans l'ambiance, j'ai beaucoup apprécié. J'ai trouvé que malgré la densité du récit, l'auteur a su mettre l'histoire en place sans nous perdre. En effet, dès les premières pages, on rencontre une multitude de personnages, notamment Sarah, héroïne de notre histoire. Pour ne pas risquer de souffrir de son amour pour Thaddeus Clark, Sarah va adopter le Principe du désir. Elle adopte en quelque sorte le dicton "Suis moi je te fuis, fuis moi je te suis" au risque de perdre l'homme qu'elle aime. J'ai eu du mal avec l'attitude de Sarah. Je l'ai même détesté une bonne partie du livre. A trop vouloir cacher ses sentiments, elle m'a un peu énervée il faut dire. Je veux bien qu'on se laisse désirer mais trop c'est trop. Malheureusement, plus j'avançais dans le récit, plus j'étais déçue de la tournure des sentiments entre Sarah et Thaddeus.

J'ai ensuite trouvé quelques longueurs, notamment quand les personnages parlent d'art ou de finances. Pour moi qui n'y connait rien, ces passages ne m'ont pas toujours intéressé.

 

Pour conclure, ce fût une lecture en demi-teinte pour moi. J'ai trouvé néanmoins intéressant de voir à quel point les sentiments humains pouvaient être complexes.

 

Ma note : 13/20

Repost 0
Published by de-pages-en-pages
commenter cet article
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 13:09

 

Quatrième de couverture:

Un matin d’hiver, quatre randonneurs se retrouvent dans la cabine d’un téléphérique qui les dépose en haut d’Angel’s Peak. La météo change brusquement et une tempête de neige les bloque en altitude. Bravant une contrée aussi sublime qu’inhospitalière, Nola, Bridget, Vonn et Wolf – qui ne se connaissaient pas vingt-quatre heures plus tôt – seront confrontés à une question terrible : quels sacrifices sont-ils prêts à consentir pour sauver la vie d’un inconnu?

 

 

Ce livre se passe à huit-clos dans la montagne. Pour une fois qu'il ne s'agit pas d'une histoire de survie se déroulant sur une île, j'approuve totalement. C'est vraiment ce décor original décrit dans le résumé qui m'a attiré.

 

L'histoire est raconté sous la forme d'un écrit d'un père à son fils. On va donc passer par plusieurs temps. On aura dans ce récit à la fois le passé du père qui explique à son fils l'enfance tourmentée qu'il a eu et ce que cela a engendré pour lui par la suite et le "présent" où il raconte son expérience dans la montagne.

 

Il s'agit donc de Wolf, personnage principal qui va se retrouver bloqué dans la montagne suite à une grosse tempète de neige. Il n'est pas seul dans cette situation puisque trois femmes qu'il ne connait pas sont avec lui. Nola, Bridget et Vonn vont s'allier à Wolf pour survivre à cette situation climatique difficile. 

 

Ce que j'ai aimé dans ce roman, c'est que l'auteur n'en a pas fait un récit où tout est rose. Les personnages vont passer par des épreuves assez difficiles. On ne sait pas jusqu'à la fin si tout le monde va survivre ou non. Grâce à cela, le suspens est palpable et notre intêret pour ce livre n'en est que plus grand.

 

En bref, je vous le conseille si vous aimez les histoires de survie. L'histoire est assez originale et on ne voit pas le temps passer. 

 

 

Ma note : 17/20

Repost 0
Published by de-pages-en-pages
commenter cet article
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 17:48

 

Quatrième de couverture:

Jacob est un ado comme les autres, excepté qu'il se pose des questions sur son mystérieux grand-père. Quelles sont ces étranges photos d'enfants qu'il lui montrait quand il était petit ? Les histoires qu'il lui contait sur eux étaient-elles vraies? Et pourquoi disparaissait-il aussi souvent ?
Tout s'accélère le jour où il le retrouve blessé dans son jardin. Jacob a vu des monstres, il en est sûr, et personne ne veut le croire. Il ne lui reste qu'à suivre les dernières instructions qu'a murmuré son grand-père avant de rendre son dernier souffle...

 

 

 

J'ai lu ce livre classé jeunesse/fantastique en lecture commune avec ma copine Kyradieuse. Sans elle, je pense qu'il serait resté dans ma PAL encore un moment. En effet, le fantastique n'est vraiment pas un genre que j'ai l'habitude de lire. Pourtant, je peux déjà vous dire que j'ai été agréablement surprise avec ce livre.

 

Jacob est un adolescent tourmenté par la mort de son grand-père avec qui il était très proche. Ce dernier lui a raconté des histoires depuis sa plus tendre enfance illustré par des photos que tout le monde pensait truqués. Quelques secondes avant sa mort, il lui a donné des instructions que Jacob a décidé de suivre. C'est là que tout va réellement commencer.

 

On rencontre quelques longueurs dans la première partie du livre. L'auteur pose le décor et les personnages et il ne se passe pas grand chose malgré que ces derniers soient très intéressants. Par contre, quand on avance dans la deuxième partie, les actions arrivent crescendo et le suspens monte. L'ambiance de ce livre est juste dingue. Entre les descriptions des lieux, des enfants particuliers et les photographies qui viennent illustrer l'histoire (et le moins qu'on puisse dire c'est que certaines font froid dans le dos), il y a de quoi frissonner.  Le pire, c'est que j'ai ressenti cet effet là alors que je lisais ce roman en format numérique. Je n'ose même pas imaginer la sensation avec le livre papier. 

 

Ce livre est le premier tome d'une trilogie que je lirais sans hésitations ! Il me reste maintenant à regarder le film pour pouvoir voir ce que donne cette histoire sur petit écran. 

 

 

Ma note : 17/20

Repost 0
Published by de-pages-en-pages
commenter cet article
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 14:52

Quatrième de couverture:

Elizabeth a disparu. Maud ne cesse de retrouver des bouts de papier dans ses poches, avec ce simple message. Elizabeth a disparu. Le plus troublant : c'est sa propre écriture. Mais elle ne se souvient pas avoir écrit ces mots. Maud ne se souvient d'ailleurs plus de grand-chose ces derniers temps. Elle ne se souvient plus de l'heure, ni si elle a mangé ni si sa fille est venue la voir. Ce qu'elle sait, en revanche, c'est qu'elle n'a pas vu sa vieille amie Elizabeth depuis longtemps. Trop longtemps. Lorsqu'elle tente d'alerter ses proches, elle a droit à des sourires indulgents, personne ne la prend au sérieux, elle est septuagénaire et on la traite comme une enfant de 4 ans. Malgré tout, Maud est de plus en plus persuadée que quelque chose est arrivé à Elizabeth. De la même façon que quelque chose est arrivé, cinquante ans plus tôt, à sa propre soeur aînée, Sakey, dont la disparition ne fut jamais élucidée. Maud ferait-elle un transfert inconscient ? Confondrait-elle le passé et le présent ? Mais n'y a-t-il pas tout autant de mystères autour d'elle aujourd'hui qu'à l'époque ? Maud va bientôt devoir remettre en question ses rares certitudes afin de faire la vérité sur son passé... et sur son présent.

 

 

 

J'ai découvert ce livre par hasard sur un blog et le résumé m'a tout de suite attiré. En effet, étant infirmière auprès de personnes agées, le quotidien de cette dame agée atteinte d'Alzheimer est le quotidien de plusieurs de mes patients. J'étais donc curieuse de voir comment on pouvait faire un policier avec ce thème. Autant vous dire que j'ai passé un excellent moment malgré une minime déception dont je vais vous parler un peu plus tard.

 

On suit donc Maud ,atteinte de pertes de mémoire, dans son quotidien. L'auteur a vraiment bien travaillé le sujet car j'ai reconnu l'une de mes résidentes dans la majorité des situations. C'est vraiment dingue qu'elle maitrise le sujet à ce point là. On voit qu'elle a de nombreuses connaissances sur la pathologie et son évolution. Pourtant, malgré le sujet très sérieux, elle a su écrire ce roman avec beaucoup d'humour.

 

Maud est victime de perte de mémoire à court terme. C'est à dire qu'elle oubli au fur et à mesure ce qu'il vient de se passer, ce qu'elle vient de faire ou de dire. Elle garde tout de même de nombreux souvenirs du passé auxquels elle va alors se rattacher. C'est là que se trouve la complexité du récit. En effet, on fait sans cesse des allers-retours entre le passé et le présent, au risque de s'y perdre un peu. Avec un minimum de concentration cela ne pose cependant pas de problème.

 

J'ai vraiment adoré cette histoire. Je vous parlais pourtant d'une déception. Déception qui ne change rien à mon avis très positif de ce livre. En faite, j'ai commencé ce livre en pensant lire un policier. Quand je pense au genre policier, je pense a des enquêtes réalisées par la police, des indices, des crimes , etc. Alors on a un peu de cela puisqu'on a deux disparitions (l'une dans les souvenirs de Maud et l'autre dans son présent) mais pas d'enquête de police puisque c'est Maud qui va plus ou moins la mener. De là à dire que c'est un policier, je ne pense pas. En y réfléchissant bien, je le classerais plutôt comme un roman à suspens psychologique.

 

Bon tout cela n'enlève en rien la qualité de ce roman que je ne peux que vous conseiller. Il s'agit du premier livre de l'auteur et j'espère fortement que ce ne sera pas le seul. 

 

 

Ma note : 17/20

Repost 0
Published by de-pages-en-pages
commenter cet article

Lectures Communes

N'hésitez pas à me proposer des lectures communes !

Partenaires

 

denoel.png

 

Afficher l'image d'origine

Quelques Liens